Coronavirus : le début d’une révolution ?

Réseau de bien-être

Coronavirus : le début d’une révolution ?

24/03/2020 Journal 0

Info buz :

Mesdames et messieurs, attention. Bonne nouvelle ! Nous sommes aujourd’hui face à un constat pour le moins incroyable et inédit ! Nous sommes en effet mobilisés tous ensemble afin de lutter contre un ennemi commun, et ce, en allant, tenez-vous bien, à l’encontre de l’économie !

Cet ennemi commun, c’est le Covid-19.

Qui est-il à ce jour :

  • 1100 décès en France.
  • 5500 en Italie.
  • 15 308 décès dans le monde.
  • 360 697 personnes infectées au total.
  • En évolution constante.

En effet il y a de quoi nous faire peur...

Mais pourrait-on à cette occasion pointer du doigt un autre ennemi ?

Énigme ! Qui est-il :

  • 35 800 morts en France chaque année.
  • 60 600 en Italie.
  • 2,8 millions en Chine.
  • 9 millions dans le monde.
  • 1 décès sur 6 le concerne
Réponse :

La pollution

Analogie intrigante :

5 des 6 pays les plus pollués d’Europe sont parmi les premières cibles du Coronavirus.

La vraie cause de mortalité ne serait-elle finalement pas tant le virus lui-même, mais le résultat de nos modes de vie ?

Il est intéressant de se questionner : à quel point la pollution et nos modes de vie inadaptés aux conditions de la santé peuvent augmenter la propagation du virus ?

Bien que les scientifiques aient d’ores et déjà établi la causalité entre la pollution et l’expansion virus : lien.

Quelques chiffres supplémentaires :

  • 60 % des espèces se sont éteintes en 50 ans.
  • 2/3 de la biomasse a disparu.
  • 60% des forêts ont été rasés.
  • A la fin de ce siècle, à cette allure, 76 % de la population sera touchée par des canicules mortelles pour des raisons climatiques, biologiques, ou économique, selon l’astrophysicien Aurélien Barrau.
  • Nous sommes sur une trajectoire climatique à +5 degrés pour la fin du siècle. Nous savons qu’à partir de +3 degrés nous débouchons sur une instabilité alimentaire généralisée à l’échelle du monde.
  • La totalité des spécialistes biologiques et climatiques sont unanimes concernant la gravité de la crise écologique, à côté de la quelle le Covid-19 ne s’avère être qu’un simple rhume. Guerres, famines, maladies… La crise écologique est aujourd’hui notre premier enjeu de société, et il serait temps que nos gouvernements se réveillent.

Nous sommes d’ores et déjà dans la 6ème extinction massive, avec ou sans le Covid-19. Il serait ridicule de prendre de telles mesures à l’échelle du monde pour une pierre en train de tomber de la falaise, et ensuite d’ignorer la montagne en train de s’écrouler.

Finalement :

Un chercheur de l’université Stanford, Marshall Burke, en Californie, a fait différentes études. Il estime que l’amélioration de la qualité de l’air en Chine a sauvé la vie de 4.000 enfants de moins de cinq ans et de 73.000 personnes âgées

« La réduction de la pollution en Chine a probablement sauvé vingt fois plus de vies que celles qui ont été perdues en raison du virus » relate-t-il.

Serions-nous passés à côté de quelque chose… ?

Auteur : Sacha Durand, Naturopathe à Lyon et Marseille.

https://sachadurand.com

Sources :


https://www.gouvernement.fr/info-coronavirus

https://fr.statista.com/statistiques/1101324/morts-coronavirus-monde/

https://fr.statista.com/statistiques/1091585/morts-infections-coronavirus-monde/

https://www.thelancet.com/journals/lanpub/article/PIIS2468-2667(16)30023-8/fulltext

https://fr.statista.com/statistiques/592087/morts-prematurees-dues-pollution-air-par-pays-ue/

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vie-pollution-air-fleau-reduit-plus-esperance-vie-monde-63256/

https://www.planetoscope.com/mortalite/32-nombre-de-deces-dus-a-la-malnutrition-dans-le-monde.html

https://www.who.int/fr/news-room/detail/11-09-2018-global-hunger-continues-to-rise—new-un-report-says

http://www.g-feed.com/2020/03/covid-19-reduces-economic-activity.html

Partager

Laisser un commentaire